Le blog de la petite Camille

EPISODE 7

Noël est magique !

Episode 7 : Noël est magique

Il est préférable d’avoir lu les premiers épisodes pour bien comprendre le contexte 😉

 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas retouché à Facebook. Tel un fumeur qui tente de se sevrer avec la clope électronique, j’avais mis un terme à cette activité pour rejoindre la communauté Instagram. Putain même en hiver elles posent à poil avec leurs culs de compet ! 

idée evjf blog

Ce soir cependant je reviens à toi Excalibur. Je t’extrais de ton rocher pour que tu m’aides à vaincre à nouveau mon ennui.

 

Car ce soir c’est Noël! Cette soirée tant attendue par les enfants en quête de cadeaux dont l’usage se limitera à 3 jours, cette mascarade si ancrée dans nos mœurs d’occidentaux gâtés que le simple fait de la renier sonne comme un attentat contre le bonheur populaire, une fête obligatoire donc, pour le bonheur des uns…

 

Quand j’étais petite c’est vrai que j’attendais Noël avec impatience, les cadeaux en étaient la raison principale bien entendu mais aussi le plaisir de voir ma famille festoyer pendant que je profitais de cet enivrement pour dépasser allégrement l’horaire habituel d’aller me coucher. C’était aussi le plaisir de revoir mes cousins et cousines, un peu plus âgés que moi certes mais toujours plus à même de me comprendre que mes parents cinquantenaires totalement réfractaires à la modernité.

 

Mais voilà, aujourd’hui j’ai bien grandi ,et du haut de mes 25 ans passés cette soirée me semble chaque année de plus en plus insoutenable. Il y a bien longtemps que mes cousins et cousines ne viennent plus, si longtemps que je ne me souviens même plus de leurs visages et à peine de leurs prénoms: Ludivine, Alexandra ou Alexandrine je ne sais même plus, Mathieu et sa soeur Jasmine, ou encore Paul et son frère David (ou Damien je ne sais plus non plus), tout ca c’est du passé, qu’ils y restent dans leur verte campagne, moi, je suis Parisienne! . Il est vrai que depuis que j’ai quitté ma Normandie natale pour venir travailler à Paris je n’ai pas souvent eu l’occasion de les côtoyer à nouveau, pour ainsi dire, jamais! Je crois me souvenir que le dernier Noël qu’ils ont passé avec nous je ne devais pas avoir plus de 8 ou 9 ans!

 

Ce soir donc, comme bien des soirs depuis des années, nous mangerons des huîtres ( ma grand mère ira vomir juste après), nous raconterons les mêmes histoires que mes oreilles peinent à entendre à chaque réunion de famille du genre:

” tu te souviens quand Camille avait fait pipi entre deux voitures dans la rue devant le magasin de papy et que la voiture de devant avait klaxonné? Camille s’était alors levée effrayée et elle avait fini de faire pipi dans son pantalon, tous les gens dans la rue riaient, hahahah”

 

Ouaihhhh, hahaha! Merci maman de raconter ces histoires qui me mettent super à l’aise! Tu veux que je raconte ,moi ,l’histoire quand les pompiers sont venus te chercher à la maison sur un brancard et qu’ils ont dit à papa qu’ils ne fallait plus jamais utiliser de concombre car ils sont parfois enduits de pesticides qui peuvent soudainement créer une grave réaction allergique de la paroi vaginale? Tu rigoles moins là hein!!!

 

Puis tout le monde se félicitera de la taille des homards pêchés par Tonton Pierre ( mais tout le monde sait qu’il les aura achetés cette après midi à la poissonnerie) , grand mère ira vomir, puis s’enchaineront alors dinde, faisan ou biche, fromage, bûche, tarte au chocolat et autres marrons glacés dont tout le monde se souviendra demain matin (sauf grand mère qui aura déjà tout vomi).

 

Bref, ce soir, je vais encore passer une super soirée avec mes parents, ma soeur Fannie qui vient de se marier et ses deux enfants Amelle et Serena, ma grand mère paternelle, mon grand père maternel, Tonton Pierre le pêcheur du dimanche  et tante Lucie qui elle, du haut de ses 56 ans, n’a jamais vraiment pensé à se marier. Cluster party ! 

 

21H

Alors que je suis tranquillement entrain d’envoyer un whats app à Damien ( un mec que j’ai rencontré au Saut du loup à Paris la semaine dernière) ma mère m’annonce une nouvelle de la plus haute importance: à minuit ,ce soir, tout le monde va à la messe de Noël à l’église St Jean ! Une tradition que nous avions oubliée depuis mes 8 ans et qui, je dois dire, ne me manquait pas du tout! Cette cérémonie religieuse m’a toujours laissé un goût amer, un moment d’un ennui si palpable que j’enviais même le monsieur qui dormait tranquillement sur sa croix, les clous plantés à chacune de ses extrémités. Il y avait bien la fois très marrante où un de mes cousins avait uriné dans le bénitier avant que chaque bon chrétien y vienne se tremper les mains pour y faire le signe de croix, mais à part ça, aucun souvenir mémorable si ce n’est un froid insoutenable et une ambiance à mourir!

 

Bref, super nouvelle qui me donne encore plus envie de rentrer à Paris pour revoir ma Tour Eiffel …et Damien.

Damien en fait , je ne le connais pas! Nous nous sommes rencontrés rue de Rivoli dans ce restaurant assez chic où il était serveur et que je dégustais un excellent dîner de Noël offert par Model Week à tous les employés et photographes du groupe. Il m’avait alors invité à boire un verre avec ses amis (des Normands aussi) rue de la Roquette et après une dizaine de verres j’avais succombé à ses lèvres charnues pour un baiser torride le long du bar. Pas de sexe cette fois ci, j’ai bien retenu la leçon de ma dernière rencontre ! Il m’avait légèrement effleuré les seins et s’était assez collé à moi pour que je puisse sentir le désir monter en lui mais rien de plus. La suite je l’ai laissée à mon imagination (qui m’a d’ailleurs offert quelques très bons moments d’intimité cette semaine avec Ted, mon ami vibrant (cf épisode 4) . J’espère que lui aussi a pris du plaisir en pensant à moi…).

Cependant ce soir, c’est une autre histoire, tout le monde va s’installer à table et je m’empresse de répondre au dernier message de Damien : “moi aussi j’ai envie de toi, vivement la semaine prochaine que je rentre à Paris”.

 

22H

Le repas est interminable! Tout y passe: le Covid, les attentats, Trump et sa coupe de merde, les catastrophes naturelles dans le monde ( bah oui Tonton  mais à force de jeter tes canettes de bière dans la rivière quand tu vas pêcher!), le reportage Hold Up, les vaccins qui contiennent des puces électroniques (et pourquoi pas des micro-ondes???), le prix affolant des fruits de mer (tu t’es grillé Tonton) ou encore l’impact des réseaux sociaux sur les jeunes. La totale !

 

Entre chaque discussion je me plonge sur mon iphone pour lire les dernières nouvelles de mes amis virtuels sur Facebook: héhéhé, je ne suis pas seule à manger de la dinde ce soir: il parait que mon pote Jean s’est remis avec son ex!

 

Une petite partie de Candy crush ( j’aime pas le chocolat qui arrive tout le temps), une ou deux inscriptions aux prochaines soirées parisiennes ” j’y participe” même si je sais que je n’irai pas , au moins, j’ai l’air d’avoir une vie sociale, et un ou deux whats app à Damien genre : ” fais chier ce dîner, je serai vraiment mieux dans ton lit, dans tes bras, sentir tes mains sur mon corps…”.

 

Alors que Grand mère revient des toilettes ,pour vomir, je tente une approche auprès de ma mère pour lui expliquer gentiment que je me passerais volontiers de la messe de minuit et que je les attendrais ici en faisant la vaisselle par exemple. Raté! :” tu viens avec nous un point c’est tout ! On ne te voit déjà plus depuis que tu es partie vivre ta vie de star à la capitale , tu ne vas quand même pas nous éviter le soir de Noël! En plus toute la famille sera là, tu ne vas pas me faire honte en étant la seule à ne pas venir!

 

Là , je n’ai plus le choix: ce sera Eglise St Jean ou sinon je suis reniée de la famille! Allez, un dernier macaron et on passe à l’étape ouverture des cadeaux.

 

23H

L’étape ” ouvrir les cadeaux” est ce qui me reste de plus agréable de ces soirées de Noël. J’adore observer mes nièces ouvrir leurs paquets, ça me rappelle quand j’avais leur âge et que nous nous battions avec les cousins et cousines pour récupérer les cadeaux des autres. Un de mes cousins, je ne me souviens plus lequel, m’avait d’ailleurs volé ma gameboy le lendemain de Noël, il était reparti chez lui avec et je ne l’avais jamais récupérée. 

 

En fait, j’avais appris plus tard qu’elle lui était destinée mais que ma tante avait fait une erreur de prénom sur le cadeau. Je m’en foutais, pour moi c’était du vol et je lui en ai toujours voulu! Cette année ce n’est plus trop Game Boy sous le sapin, c’est plus fringues Zadig Et Voltaire, tablettes et autres jouets design, gadgets inutiles ou encore lunettes de soleil Tom Ford. 

Moi, cette année, je n’ai qu’un objectif et je leur ai bien fait comprendre: je veux un exemplaire du collier ” Black Cube By Roman Lark” comme Kate Moss et toutes les autres mannequins de renom !!! Le reste, je m’en fous!

 

Alors que Serena commence à pleurer parce que sa grand-mère vient de vomir sur son nouveau pull Desigual , je vois venir le moment tant attendu: une pochette noire renfermant une boîte à bijoux que je palpe langoureusement: ici se trouve LE BIJOU idéal, dans son écrin laqué, celle qui fera de moi la plus élégante des Parisiennes, seulement 500 exemplaires dans le monde : Merci papa et maman!!!

 

A l’ouverture du paquet je suis surprise de ne pas retrouver de certificat d’authenticité avec la boite, boite qui d’ailleurs ne ressemble pas à celle que l’on peut voir sur internet. Je l’ouvre: mon monde s’effondre!!! Une copie!!! A moi, parisienne de haut rang, fille dévouée, tante aimante et travailleuse acharnée: m’offrir une copie!!!

 

“Je suis désolée ma chérie mais c’était impossible de trouver l’original sur internet alors nous t’avons trouvé ce superbe collier qui lui ressemble beaucoup, j’espère que ça te fait plaisir!”

 

Putain de Noel!!!

 

…Et ce n’est pas terminé, maintenant il faut se taper l’église et la messe de minuit!

 

00h00

 

C’est impossible!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je fais la queue avec ma famille pour entrer dans l’église et un mirage se présente à moi: là, juste là , à l’entrée de la maison de Dieu, se dresse Damien! Mon premier réflexe fut de maudire les huîtres qui me donnent ces hallucinations mais petit à petit mon esprit se reprend et c’est vrai qu’il m’avait dit qu’il était Normand lui aussi. Noel devient alors réel, heureux, la nuit où tout devient possible, où les rêves deviennent réalité, je n’ai jamais été aussi heureuse de venir à la messe: Merci mon Dieu!!! Oh il me regarde, il tapote sur son téléphone:

 

Lui ” Putain, incroyable, que fais tu là???, on se retrouve un peu avant la fin de la messe sur les marches de l’église ok?”

Moi : ” C’est un truc de ouf!!! Avec plaisir, à toute… bisous”

Lui : “bisous ma belle”

 

Une messe interminable! Il est là, juste là, et j’ai trop envie de le serrer dans mes bras. Il me regarde furtivement, je le regarde attentivement, l’heure tourne et la messe touche à sa fin: je feins de me sentir un peu mal et je dis à mes parents que je les attends dehors; je sors.

 

Il me rejoint très peu de temps après et se jette dans mes bras! Pas le temps de parler, nous nous embrassons sous la lune de Noel, nous nous enlaçons sous les étoiles de cette nuit magique, Noël est magique!

 

Je suis si bien dans ses bras! Il me serre si fort, le désir nous envahit! Une montée d’adrénaline vite refroidie par l’arrivée de ma mère sur le parvis qui vient prendre de mes nouvelles :

 

“Ah tu es là Camille , je vois que tu vas mieux! Ça te fait plaisir de retrouver ton cousin apparemment, n’oublie pas de lui redemander ta game boy! Et toi Damien, évite d’uriner dans le Bénitier ce soir! Ah, la jeunesse!!!”

 

VIE DE MERDE !!!!!!!!


 

J’aime bien vos idées EVJF et aussi votre opinion sur l’optimisation multicritère d’une chaîne éolienne passive (aucune idée de ce que c’est).

Parlez-moi, ne me laissez pas seule !