Le blog de la petite Camille

EPISODE 13

LA PERLE DE LA VALLÉE#1

Episode 13 : LA PERLE DE LA VALLÉE #1

Cela fait deux semaines que je n’ai pas pris la plume pour écrire, deux semaines pendant lesquelles j’ai cherché à oublier mes déboires avec François et Pierre. Deux semaines que je pensais consacrer à une totale remise en question. Deux semaines qu’il faut absolument que je vous raconte.

idée evjf blog

Dès le lendemain de ma « soirée » avec mes acteurs et amants, j’ai contacté ma direction pour leur demander si je pouvais poser quelques jours de congés avant la saison des EVJF. J’en avais besoin et ils le savent très bien car, depuis le début du COVID, personne ne va très bien il faut le dire. 

Aussitôt mes congés approuvés par mon directeur, Mike, je me suis jetée sur mon Mac book et j’ai tapé un peu au hasard sur google « vacances remise en question bien-être yoga ». 

Une fois passées les premiers sites type “nomade”, « Spadreams”, « cocooning” ou « vacances-bleues.com” (que des sites de « sans ami »), je suis tombée sur un forum qui parlait d’une retraite de yoga dans les Pyrénées « LA PERLE DE LA VALLEE – RETRAITE BIEN-ÊTRE – OUVERTE EN PÉRIODE DE COVID. Pour reprendre l’expression de TIJEAN qui commentait avec enthousiasme ce séjour  «  Le lieu et le programme idéal pour oublier le quotidien, se ressourcer et retrouver de la vitalité ».
Je me suis alors lancée dans la recherche d’avis sur ce séjour dénommé « la perle de la vallée ». C’est vrai qu’avant de réserver un voyage, un séjour ou même une chambre d’hôtel, je regarde sans cesse tous les avis, toutes les photos et j’analyse scrupuleusement chaque détail de la prestation pour ne rien laisser au hasard.
Mais cette-fois ci, je me suis autocensurée et j’ai décidé de faire confiance au destin, ou plutôt à TIJEAN dont le commentaire sera mon seul point de repère pour réserver ces vacances.
Je clique sur « Réservez », “une seule personne”, “arrivée le samedi », « Mastercard »,  “3 chiffres au dos : 334 « , “expiration :12/22 », « confirmez votre achat »
  • Namaste Camille. Votre séjour LA PERLE DE LA VALLÉE est réservé. Vous recevrez prochainement le programme de votre retraite bien-être.

 

Pendant les 3 jours qui précédèrent mon départ, je pris soin de ne rien regarder sur internet concernant ma destination. Je voulais être surprise, découvrir par moi-même, me laisser guider par le destin. J’ai juste préparé mes valises en prenant soin de mettre des vêtements chauds, des draps propres au cas où, deux serviettes de douche et 5 paquets de Granolas. Ah oui, ce grand châle que ma cousine Doriane m’a offert. Il me tiendra chaud si jamais les nuits sont fraiches. 

J’avais également appris par coeur le programme du séjour que les organisateurs avaient pris soin de m’envoyer par mail avec, en pièce jointe, la liste des règles à respecter dans ce qu’ils appellent « le village ». Une d’entre elles m’avait particulièrement fait stresser :

  • Alcool et drogues sont interdits dans le Village pour la sérénité de votre corps et de votre esprit

Putain si je me fais chier et qu’il n’y a que des coincés je ne vais même pas pouvoir me bourrer la gueule pour passer le temps. Bon allez, en même temps c’est ça que je recherche non ? Me couper de tout même de mes démons ! 

Le programme était assez bizarre mais il m’intriguait beaucoup. Je dois vous avouer qu’il me tardait même de découvrir ces activités :
  • Samedi : Découverte du village et temps libre
  • Dimanche : Il n’y a de couleurs qui ne sauront apaiser ton âme
  • Lundi : Taaz Maaz : Le chant des oiseaux pour faire fuir les maux
  • Mardi : La purification par le travail des sens
  • Mercredi : La cérémonie du chocolat
  • Jeudi : Le soleil de minuit pour éveiller ton esprit
  • Vendredi : Détacher la corde pour prendre son envol

Puis une petite note : 

Vous êtes attendues samedi à 16h à la gare de Canfranc. Un membre de notre équipe, Antime, vous y attendra et vous guidera jusqu’au village.

Je ne me suis pas attardée sur le prénom « Antime », je savais que ce genre de retraite bien-être venait avec son lot de clichés sur le bouddhisme, les noms d’indiens et autres attitudes et coutumes zen un peu farfelues. Mais cela ne me dérangeait pas, c’est même ce que je cherchais un peu au fond de moi. Vivre quelque chose de différent, de sain, de simple.
Le jour J j’ai donc quitté la gare de Lyon à l’aurore pour faire un changement à Perpignan et rejoindre en 8h30 la gare de Canfranc, petit village frontalier entre l’Espagne et la France. À peine sortie du train j’ai été très impressionnée par l’immense gare qui ressemble à un paquebot sans les cheminées. Derrière le bâtiment se dresse de gigantesques montagnes dont les cimes sont enneigées à cette période de l’année et quelle ne fut pas ma surprise d’apercevoir des aigles voler non loin des premières neiges. 
  • C’est le Titanic ça, c’est beau hein !
Ma plénitude fut interrompue par cette phrase improbable qui venait de derrière moi. Je me retournais alors et j’aperçus un jeune homme emmitouflé dans un vieux manteau marron qui me regardait avec des yeux grands ouverts et me souriait de toutes ses dents, les 8.
  • Bonjour, vous dites quoi pardon à-propos du titanic?
  • C’est la gare, on l’appelle le Titanic à cause de sa forme, c’est beau hein ? Vous êtes Sonia ? 
  • Ah non, moi c’est Camille. Et vous ?
  • Namaste Sonia, je suis Antime, ton guide vers la spiritualité et accessoirement vers le village de La perle de la Vallée. Tu as fait un bon voyage sensoriel pour te joindre à nous ?
Ouch, il est perché celui-là, j’espère que ce n’est pas un échantillon représentatif des gens que je vais rencontrer là-bas parce que sinon je vais souffrir moi pendant ces 7 jours.
  • Salut Antime, merci pour ton accueil. J’ai fait un bon voyage oui, je me suis enfilée quelques bières et j’ai dormi devant une série Netflix un peu nulle. Par contre, moi c’est Camille, pas Sonia. C’est pas grave mais bon, c’est Camille quoi.
  • Ah désolé Camille. Tu sais les prénoms c’est un peu trop Babylone de toute façon, moi au village tout le monde m’appelle Barreau tu vois. Rien à voir avec Antime.
  • Heu non rien à voir effectivement. Heu, ça te dérange si on y va car je prendrais bien une douche moi après tout ce trajet.
  • Ok, vamos. Oui, je parle espagnol un peu. J’ai passé quelques mois dans un monastère catalan abandonné qu’on a squatté avec les autres disciples de l’arbre du milieu.

AH oui, vraiment débile lui. Ça va être long.

  • Ah super. On arrive dans combien de temps Antime?
  • Oh quelques minutes t’inquiètes. Tu vois la fumée là bas dans la vallée ? C’est là bas.

Antime Barreau ne paraissait vraiment pas méchant mais il semblait tellement perché que j’ai passé les quelques kilomètres qui nous séparaient du village à faire semblant de parler avec des copines au téléphone :

-Oui oui, Lulu, je suis bien arrivée. Je suis en voiture avec Antime là, très gentil. Il m’accompagne au village de la perle de la Vallée. Je te rappelle tout à l’heure ok? Bisous.

Après seulement une dizaine de minutes, la voiture s’est arrêtée devant une grande barrière de bois, seule porte d’entrée dans ce « village » encastré dans la vallée et entouré de très très hautes haies naturelles.

Un jeune garçon avec un chapeau de paille ouvrit la barrière et la voiture pénétra dans l’enceinte. Magnifique, mes yeux n’en revenaient pas. En fait, ce n’était pas un simple village mais bel et bien toute la vallée qui était cachée dans ce cocon naturel. Il y avait de nombreuses petites maisons très coquettes espacées les unes des autres et de très nombreux champs, espaces forestiers, et beaucoup plus encore que je découvrirai sans aucun doute pendant mon séjour.

La voiture se gara une centaine de mètres plus loin, près d’une grande maison qui semblait être le centre du village et le départ d’une dizaine de chemins qui menaient tous vers une maisonnette différente.

Une femme se dressait sur le perron de la maison et descendit pour m’accueillir. Je sortis alors de la voiture et elle s’adressa à moi.

  • Namaste, bienvenue dans la perle de la vallée. Je m’appel Suri.  
  • Bonjour Suri, je suis Camille. Vous êtes la cheffe du village j’imagine ?
  • Oh non , il n’y a pas de chef ici, juste des gens qui ont chacun leur rôle, leur responsabilité pour le bien-être de la communauté. Toi aussi tu auras ton rôle pour la semaine, tu devras prendre soin du bien-être des animaux dans le village, les nourrir quotidiennement et t’assurer que les vieux chiens gambadent un peu dans la journée.

T’es gentille toi, je veux bien me prêter au jeu de votre communauté de beatnik mais j’ai pas payé 900 balles pour faire la dogsitter de vos chiens à 3 pattes toute la semaine – Pensais-je au fond de moi –

  • Je ne suis pas très proche des animaux car je n’en ai jamais eu mais je ferai un effort Suri, c’est promis.
  • Je suis sûre que tu y arriveras Sonia. Tu m’as l’air d’être très douce et les animaux t’aimeront beaucoup
  • Merci Suri mais moi c’est Camille, pas Sonia
  • Ah oui c’est vrai, pardon Camille 
  • Suis moi, je vais te mener à ton gite, il est juste là. Antime, prends les valises de Sonia s’il te plait

 

J’entendis Antime ruminer « Deux valises pour une semaine, c’est trop Babylone ça. Il n’est pas nécessaire d’habiller le corps pour habiller l’esprit »

  • Ne te préoccupes pas de lui Sonia. Il est un peu bizarre mais très gentil. Il a toujours vécu au village et ne connait pas grand chose de la ville et de la vraie vie, là dehors.
  • Pas de soucis Suri, je ne suis pas inquiète. Par contre moi c’est toujours Camille, pas Sonia.
  • Ah oui. Tiens, justement, nous sommes arrivées à ton gîte, c’est celui au bout du chemin là, près du grand arbre.

 

J’aperçus alors une très belle maisonnette en pierre, retapée avec des fenêtres et une porte en aluminium brossé noir, une petite table en pierre devant la maison pour prendre le petit déjeuner et faire des pauses lectures au grand air. Super, ça ça me plait beaucoup, je kiffe.

  • Entre c’est ouvert.

L’intérieur était très rustique, simple mais très propre. La maisonnette se composait d’une grande pièce avec un lit deux places, un petit bureau avec sa chaise, un poêle à bois et d’une belle salle de bain avec une douche, des toilettes séparées et une grande fenêtre par laquelle on pouvait voir toute la vallée. Superbe !

  • Tu aimes ?
  • Oh oui Suri c’est charmant, parfait. Tout ce que j’espérais 
  • Tant mieux, ça me fait plaisir. Je te laisse t’installer. Tu as vu la grande maison à côté de laquelle vous vous êtes garés, c’est ce que l’on appelle le temple. On y prend nos déjeuners et nos dîners. On s’y retrouve à 18h pour la cérémonie d’arrivée, tu as des questions ?
  • Et bien oui justement…
  • Alors garde-les pour ce soir. Pour le moment détend toi, repose ton corps après ce si long trajet et vide toi de toutes les pensées qui hantent ton quotidien à la ville. Cette semaine, tu verras les choses différemment tu verras. À tout à l’heure.
  • Ok Suri, à tout à l’heure mais juste quand mème, les clés de la maison elles sont où ?
  • Hahaha, mais il n’y a pas de clé ici mon enfant. Les clés sont synonymes de propriété or ici tout appartient à tout le monde. Mais ne t’inquiète pas, tout le monde respecte tout le monde et personne n’entrera dans ton espace sans que tu ne l’y invites à le faire.
  • Ah d’accord, bon bah, on fait comme ça !

Elle joint alors ses mains comme pour prier puis pencha la tête en me regardant dans les yeux. 

  • Alors à ce soir Sonia et bienvenue dans la perle de la Vallée. Namaste!
  • Oui c’est ça, à ce soir Suri ! Namaste !

 

À suivre …

 

 

 

 

J’aime bien vos idées EVJF et aussi votre opinion sur l’optimisation multicritère d’une chaîne éolienne passive (aucune idée de ce que c’est).

Parlez-moi, ne me laissez pas seule !